ACI

Atelier Chantier Insertion

Tél : 02 33 32 95 95

aci61@restosducoeur.org

Responsables :

José COHEN

Philippe LOMBARD -Conseiller insertion

Joachim PARENT - encadrant téchnique -

Une utilité sociale reconnue
Créés à partir de 1989 aux Restos du cœur, les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) servent essentiellement à redonner l’envie et les possibilités d’une insertion aux personnes qu’elles accueillent, souvent très éloignées de l’emploi. En effet, l’apprentissage d’un savoir-faire par des gestes et les habitudes du travail dans un environnement moins contraignant que celui de l’entreprise sécurise et valorise les participants en leur donnant un fort sentiment d’utilité sociale.
Employés et accompagnés, les salariés en insertion sont encadrés par une équipe de professionnels (encadrant technique et conseiller en insertion professionnel) et de bénévoles qui pilotent l’activité et proposent des activités d’aide à la personne telles que le conseil budgétaire, le microcrédit, les ateliers de français, des activités culturelles etc.
La plupart des activités des ACI présentent une double utilité car elles sont également au service de la mission sociale des Restos:
● 41 jardin d’insertion pour les personnes qui connaissent de très lourdes problématiques sociales. Cette réalité est rendue possible grâce au support en tant que tel et par la dimension globale de l’accompagnement qui y est mené permettant ainsi un taux de sortie vers la formation et l’emploi ;
● 19 entrepôts logistiques organisant la livraison des centres de distribution de leur département, 3 de ces entrepôts ont réalisé des formations qualifiantes sur le chantier en préparation de commandes avec des résultats exceptionnels ;
● 11 ateliers de rénovation de logement, chargés de remettre en état les centres de distribution, les centres d’hébergement et les résidences sociales des Restos ;
● 9 cuisines d’insertion : cuisines professionnelles confectionnant chaque jour des repas à destination des gens de la rue ainsi que des restaurants d’application au sein de l’Association Départementale dont 1 conserverie ;
● 17 ateliers de réhabilitation de meubles, d’électroménager, d’ordinateurs et autres, essentiellement au service des personnes accueillies et des Restos du Coeur.

 

Notre atelier chantier insertion

Les activités d'Insertion par l'Activité Economique (IAE) permettent à des  personnes exclues du marché de l'emploi de se (re)familiariser avec le monde du travail, tout en bénéficiant d'une formation adaptée et d'un accompagnement socioprofessionnel.

La loi de lutte contre les exclusions (1998) et la loi de cohésion sociale (2005) reconnaissent les Ateliers et chantiers d'Insertion (ACI) en les inscrivant dans le code du travail. 

Les Ateliers et Chantiers d'Insertion (ACI) des Restos proposent des emplois à des personnes en difficultés sur le marché du travail (Allocataires du RSA, Chômeurs de longue durée, jeunes, etc.) afin de leur permettre par la suite de se réinsérer durablement dans l'emploi.

Le passage par nos structures offre à des publics durablement éloignés de l'emploi de retrouver un poste, mais aussi des habitudes de travail, de la confiance en soi, de résoudre des difficultés faisant obstacle à leur insertion :  logement, santé, isolement, d'acquérir certaines qualifications par l'apprentissage en situation de travail ou par la formation professionnelle...

Les ACI proposent à des personnes très éloignées de l'emploi une  première étape vers une insertion socioprofessionnelle par une activité économique.  Les Ateliers et Chantiers d'Insertion sont permanents et dans tous les cas ils doivent être conventionnés par l'Etat.

Les ACI Restos développent  exclusivement des activités dites d'Utilité Sociale.

Depuis le 1 er  juillet 2014, les personnes des ACI sont employées par les Restos selon un  contrat en CDDI  pour une durée qui varie selon leurs situations et leurs besoins d'accompagnement. Les salariés de ces structures sont encadrés par une équipe de professionnels et de bénévoles.

L'apprentissage d'un savoir-faire par des gestes et les habitudes du travail dans un environnement moins contraignant que celui de l'entreprise sécurise et valorise les participants en leur donnant un  fort sentiment d'utilité sociale.

Si la plupart des salariés en insertion s'orienteront dans un autre domaine que celui qu'ils exercé dans l'ACI, la mise en situation d'activité professionnelle s'affirme avant tout comme un outil d'accompagnement, un support au service de l'insertion. Elle permet de recréer des liens, de rompre la solitude, de réapprendre le respect des horaires et des engagements, d'élaborer un projet professionnel, de se préparer à l'entrée en formation

 

Les jardins d'insertion aux Restos du Coeur

 

Les 42 jardins d'insertion cultivent des légumes et fruits au profit des publics des Restos. Sur 2016/2017, ce sont 370 tonnes qui ont été produites représentant 500 000 €.

Au niveau des jardins d'insertion d'Alençon ce sont 6 Tonnes de légumes produits en 2017.

18 Salariés inscrits dans un parcours d'insertion dont 2 femmes.

50 % de sorties positives sur de l'emploi ou de la formation.

Conditions d'accès 

•  Etre éligible aux parcours d'insertion par l'activité économique

•  Avoir un projet professionnel ou de formation

•  Mobilité minimale exigée

•  Condition physique suffisante

•  Travail d'équipe

•  Accompagnement social et professionnel régulier

•  Réactivité pour rechercher un emploi

 

Contrat de travail à Durée Déterminée d'Insertion (CDDI) de 4 mois renouvelable sous conditions

Agrément de 24 mois

26 H de travail par semaine dont 1 à 2 heures de remise à niveau, ateliers, et recherche d'emploi

Suivi par prestataires en parallèle

2 entretiens mensuels CIP

Notre objectif :

Embaucher en contrat aidé 8 à 12 personnes (hommes et femmes) très déstucturées par les accidents de la vie, notamment le chômage e les accompagner sur le chemin de leur insertion sociale et professionnelle.

Nos moyens :

Un jardin de 4000m2, 2 serres , 2 locaux techniques adaptés pour la mixité.

Une équipe encadrante constituée d'une accompagnatrice sociale, d'un encadrant technique et de deux responsables bénévoles.

Notre stratégie :

Prendre en compte et respecter le vécu de chacun et amener l'ensemble des jardiniers à adhérer aux valeurs necessaires qui sont la condition d'un parcours socioprofessionnel réussi : respect de soi, des autres, des horaires et ... de la nature.